Le HanBok, la tenue traditionnelle coréenne

03.03.2021

Ce texte est celui qui m'a permis d'être sélectionée en tant que rédactrice freelance chez KajaCorée, comme je l'explique ici.

L'élégance du kimono japonais lors d'un festival d'été, la beauté subtile de la soie brodée en fleurs sur le quipao chinois...

Les vêtements traditionnels des pays du lointain orient sont fascinants. D'un point de vue occidental, on ne peut nier qu'ils ont toujours eu un charme particulier.

À la fois symbole d'authenticité culturelle et de résistance face à l'implantation -souvent forcée- des modes occidentales, ce sont les fiers représentants de traditions parfois millénaires. Mais qu'en est-il du vêtement traditionnel coréen ?

Mesdames, messieurs, laissez-moi vous présenter le josean-ot(조선옷), plus connu sous le nom de hanbok(한복).

Ce vêtement unique au monde a su maintenir les éléments les plus caractéristiques tout au long des près de cinq mille ans d'histoire de la Corée. Les couleurs, certains détails ont pu changer, mais les composantes principales sont les mêmes.

Que ce soit chez l'homme ou chez la femme, la partie supérieure est toujours une blouse aux manches amples tombantes, lejeogori(저고리).

Les femmes portent une jupe plus longue que la blouse, taillée d'un ruban qui souligne gracieusement la poitrine : c'est lechima(치마).

Quant aux hommes, ils sont vêtus du baji (바지), une sorte de pantalon ample.

Les broderies rajoutent une touche d'élégante distinction.

Le terme hanbok est apparu durant la dynastie Joseon [1392-1920] . Il est resté dans le langage courant, à tel point que l'on utilise plus que josean-ot.

Hanbok veut dire, littéralement, « les habits coréens ».

Tous les hanboks ne sont, évidemment, pas pareils. Les fonctionnaires portent le gwanbok(관복), tandis que les rois s'habillent du solennel gonryngpo(곤룡포) lors des audiences. Il existe même des hanboks pour les mariages, cérémonie sociale de la plus haute importance.

Mais ce n'est pas parce que le hanbok à su maintenir l'esprit de ce qui le rend unique, qu'il n'a pas évolué.

À l'origine , les Coréens s'habillaient essentiellement en blanc, avec des vêtements aux coupes simples. Au fur et mesure, les vêtements se sont diversifiés. Les hanboks sont devenus hauts en couleurs.

Le style de vie, les conditions sociales, la mode de l'époque, ont permis de changer, peaufiner, faire évoluer le hanbok.

Les couleurs permettaient à elles seules de différencier le peuple de la noblesse, la femme mariée de la célibataire, etc.

Ce sont les nombreuses séries et films coréens qui ont permis de faire connaître ce vêtement dans le reste du monde, la beauté de celui-ci étant admirée à travers le globe.

Le hanbok moderne joue avec les couleurs et les tissus, mais maintient les lignes simples, sans poches.

Quoique les coréens ne l'utilisent plus au quotidien, le hanbok continue de nous émerveiller lors des festivals, célébrations et autres réunions sociales.