Allemand

L'allemand est sans doute une des langues qui me plaisent le plus.  Je sais qu'il ne s'agit pas là d'un avis populaire, et que la plupart des gens trouvent cette langue compliquée, difficile , voir même moche. 

Cependant, pour moi, c'est une langue à la sonorité plaisante - même si, je l'admet, ce n'est pas la plus belle langue que j'ai jamais entendu (je pense que cette place, à un niveau purement phonétique, correspondent pour l'instant au Russe et à l'Italien, à mon avis. Ah! Ces opéras grandioses! 

Cependant, l'Allemand reste très acceptable, une fois sortis des clichés de langue cacophonique, elle à tout simplement une sonorité plus "dure" , por ainsi dire. 

Mais ce que j'aime de cette langue, c'est la logique interne par laquelle elle se compose. L'allemand ne laisse rien au hasard, ou presque rien. Et une fois on a pris l'habitude et l'on comprend la logique intriseque de la gramaire allemand, il me semble compliqué de ne point devenir germanophile. 

De plus, pour les francophone, l'Allemand est légèrement plus simple car il emprunte pas mal de mots à son voisin, malgrès le fait de ne pas être une langue latine. Si en plus de parler français, l'étudiant parle aussi anglais, l'allemand sera légèrement plus facile. 

Non pas que l'allemand et l'anglais soient si semblables que ça, mais l'origine germanique de l'anglais actuel resort lorsque l'on apprend l'allemand. 

Et pour notre cerveau, qui essaye dès que possible de faire des raccourcis, c'est une aide non-négligeable. 

Cependant, ceci ne veut pas dire que l'allemand est dépourvu de difficultés, et bien entendu, comme dans n'impote quel domaine, le mot-clé est l'étude. 

Mon histoire avec l'allemand

J'ai choisi l'Allemand en tant que langue LV3 lorsque je rentrait au collège, c'est à dire en cinquième, lorsque j'avais 12 ans. En tant qu' élève d'une école française en Espagne, le Lycée Français de Madrid, l'espagnol était enseigé au même temps que le français en tant que LV1. L'anglais étant le LV2 obligatoire 

Mes objetifs en allemand